Le principe d’un OGM est la modification génétique d’un organisme de manière naturelle (par sélection après croisement spécifique) ou artificielle (en laboratoire) afin d’obtenir un individu doté d’un ou plusieurs avantages par rapport aux individus parentaux. Les OGM peuvent être de nature animale ou végétale. Ils visent généralement à améliorer le rendement de production ou la qualité de la nourriture. Des chercheurs sont parvenus en modifiant un seul gène chez le porc à forcer le développement musculaire chez ce dernier. Nature News explique que les scientifiques sont parvenus introduire une mutation dans le gène de la myostatine au niveau d’un fœtus de porc qui a pour incidence l’induction de la multiplication des cellules musculaires. Des résultats similaires avaient été obtenus chez les vaches et les moutons, mais par sélection de la descendance (« OGM naturel ») et donc de manière beaucoup plus lente. Cette méthode de modification génétique est moins problématique que les méthodes habituelles puisqu’elle ne nécessite pas l’introduction d’ADN étranger, mais seulement l’induction d’une mutation dans un gène spécifique, phénomène qui peut très bien subvenir naturellement sur le long terme. Puisque les muscles du porc sont la partie de l’animal la plus consommée, ce porc à haut rendement musculaire pourrait être le premier animal génétiquement modifié utilisé dans l’alimentation.