Le temps que nous connaissons, mesuré par nos montres, est dépendant de la vitesse de rotation de la Terre. Cependant, la rotation de notre chère Terre est irrégulière et a tendance à ralentir. Ainsi, une bizarrerie spatio-temporelle va se mettre en place à la fin de cette journée, la dernière minute du mois de juin 2015 va durer 61 secondes au lieu de 60 secondes. Cette seconde intercalaire va se placer en 23h59 du 30 juin et 0h00 du 1er juillet. En France, c’est le 1er juillet qu’elle va s’intercaler, entre 1h59 et 2h00 du matin.

Pour mesurer le temps dans le monde, près de 400 horloges atomiques s’accordent entre elles, avec une précision 10 milliards de fois plus grande que celle de nos horloges à quartz. Depuis que ces horloges atomiques ont été mises en place, aucune différence supérieure à 0.9 seconde n’a été tolérée, car cela pourrait perturber les satellites et/ou les transferts d’argent. Il existe ainsi 2 échelles de temps, celle du temps universel, basée sur la rotation terrestre, et celle du temps atomique international, basée sur ces horloges atomiques. Depuis que ces horloges atomiques existent, près de 25 secondes ont été rajoutées à notre temps.

Cependant, ne vous inquiétez pas pour vos montres, elles n’y verront que du feu.